CENTRE ADMINISTRATIF DE HERSTAL

  • Maître d'ouvrage: Administration Communale de HERSTAL
  • Architecte: Frédéric HAESEVOETS Architecture sprl
  • Situation: HERSTAL
  • Année: 2015
  • Secteur: Bureaux
  • Surface: 15.600 m²
  • Références: 10.0446
  • Étude(s) Réalisée(s):

    pictos40x40 stabilite

    Enregistrer

K2_DESCRIP

Construction d’un bâtiment administratif (15.600 m²)

Le projet de construction de la nouvelle citée administrative de Herstal a vu le jour dans le cadre d’un projet de réaménagement du centre urbain de la ville. Ce dernier, ayant fait l’objet d’un concours européen, permettra de regrouper et de recentrer les différents services communaux et du CPAS disséminés actuellement en plusieurs sites.
Le nouvel hôtel de Ville sera à présent composé de locaux adaptés à ses besoins présents et futurs, performants d’un point de vue énergétique, intégrant des accès aisés pour les personnes à mobilité réduite et ce, afin d’augmenter l’efficacité et la qualité des services rendus à la population.
Par le biais d’un projet architectural ambitieux et innovant, l’hôtel de ville de Herstal rejoint les valeurs portées par l’administration communale : développement continu, efficacité, transparence et innovation. L'implantation du bâti est scindé en deux parties permettant de créer un rue piétonne largement ouverte accessible de façon permanente au public et ce depuis la place Jean Jaurès.


Note technique

Stabilité :
Le bâtiment comprend deux niveaux de parking partiellement enterrés permettant d’offrir une capacité de parking de 130 places. Ces deux niveaux seront également munis de divers locaux techniques, d’une imprimerie et de locaux de rangement. D’un point de vue structurel, deux parois de pieux sécants d’une longueur totale de 240m ont dû être mises en œuvre afin de permettre la réalisation du terrassement sur deux niveaux à proximité des habitations voisines. La structure portante se compose de planchers béton (hourdis ou dalles coulées sur place) reposant sur un système de poutres-colonnes préfabriquées et de voiles en béton armé préfabriqués (prémurs).
La superstructure, scindée en deux ailes reliées par une passerelle, se compose quant à elle d’une charpente mixte acier-béton sur laquelle reposent dans sa presque totalité des planchers mixtes bois-béton. Cette technique innovante en Belgique, alliée à l’utilisation d’une charpente mixte, offre une flexibilité importante au bâtiment en réduisant le nombre de colonnes par niveau et en permettant le franchissement de grandes portées (17,3m sans appui pour la plus grande poutrelle supportant les planchers bois-béton et 12m pour les planchers mixtes bois-béton).

La complexité de la structure résulte de :

  • L’inclinaison des façades par rapport à la verticale ;
  • L’absence d’angle droit entre deux façades adjacentes ;
  • Les grandes portées des profilés constitutifs de la charpente ;
  • L’optimisation de la structure par l’utilisation des matériaux au meilleur de leurs capacités ;
  • Travail important de conception, de coordination et de préparation de la charpente entre les différents intervenants. Pour exemple, la majorité des techniques est intégrée dans l’épaisseur des planchers bois-béton. Les réservations adéquates ont donc été prévues dans les profilés métalliques suivant le calepinage des hourdis bois ;
  • L’étude de la cinématique de la pose des hourdis bois ;
  • L’étude sismique de la charpente.

Enregistrer

site créé par Lignes Graphiques