HOTEL DE POLICE DE JODOIGNE

  • Maître d'ouvrage: ZONE DE POLICE DE JODOIGNE
  • Architecte: SYNTAXE Architects sprl
  • Situation: JODOIGNE
  • Année: 2010
  • Secteur: Bâtiments Publics
  • Surface: 3.000 m²
  • Références: 07.0270
  • Étude(s) Réalisée(s):

    pictos40x40 stabilitepictos40x40 techpictos40x40 energie

DESCRIPTION

Construction d’un immeuble de bureaux et de parkings à Jodoigne (3.500m²)
La zone de Police de Jodoigne (Brabant Wallon Est) souhaitait réunir l’ensemble de ces forces vives dans un nouveau bâtiment à Jodoigne, en lieu et place de son bâtiment actuel devenu exigu et vétuste.
Elle a confié les études de stabilité et de techniques spéciales au Bureau d’Etudes LEMAIRE.
Le projet comprend un niveau inférieur d’une superficie de 1.050 m² destiné principalement au stationnement des voitures de police. Les cellules et certains locaux techniques y sont également placés.
3 plateaux de bureaux totalisant 2.050 m² accueillent les différents services de la zone de police ainsi que des réfectoires et des salles de réunion.
En toiture, un local technique de 400 m² abrite les techniques.
Les façades sont revêtues de panneaux préfabriqués en béton architectonique dont la couleur rappelle la pierre locale de Gobertange

NOTE TECHNIQUE

Stabilité :
Afin de réduire les délais d’exécution, la structure a été conçue de manière à favoriser au maximum la préfabrication : colonnes et poutres en béton armé, voiles de façade en béton armé et planchers autoportant de façade à façade en béton précontraint.
Le choix du béton préfabriqué a été dicté par des raisons économiques et de rapidité de mise en œuvre.
Un autre avantage du béton est qu’il présente une résistance naturelle au feu et une inertie thermique intéressante.
La forme de la toiture a dicté le choix du matériau : la structure a été réalisée  en acier.
Le bâtiment est fondé sur semelles filantes et isolées traditionnelles. La proximité de la Chaussée de Tirlemont a imposé la réalisation d’un blindage.

Techniques Spéciales :
Les techniques spéciales ont été élaborées de concert avec la stabilité afin de favoriser à la construction les points de passages des gaines de ventilation et des tuyauteries.
L’énergie de chauffage a été réalisée grâce à une chaudière à condensation et des panneaux solaires thermiques.
La ventilation est gérée suivant deux zones une de 12 heures et l’autre de 24 heures (demande particulière du maitre de l’ouvrage) à l’aide de registres motorisés
L’électricité depuis le réseau est complétée d’un UPS pour garantir le fonctionnement des équipements spécifiques Police en tout instant.
La gestion de l’eau est partagée en deux parties, l’une pour la distribution générale et l’autre via une citerne d’eau de pluie pour les sanitaires et les points d’eau extérieure.