Cliniques de l'Europe - BRUXELLES

  • Maître d'ouvrage: Les Cliniques de l'Europe asbl
  • Architecte: BAEV - Bureau Architecture Engineering Verhaegen s.a.
  • Situation: BRUXELLES
  • Année: 1994-2011
  • Secteur: Hôpitaux
  • Surface: -
  • Références: 1994.0017
  • Étude(s) Réalisée(s):

    pictos40x40 tech

DESCRIPTION

Restructuration et extension d’un hôpital de 330 lits d’une surface brute « plancher » de 22.000 m² en pleine ville avec services de radiothérapie (bunker avec accélérateur linéaire), de radiologie, de consultations, d’hydrothérapie, d’un bloc opératoire, de soins intensifs, d’une cuisine centralisée et d’un restaurant.  Les travaux ont été effectués avec le maintien de l’activité hospitalière.


NOTE TECHNIQUE
Techniques mises en œuvre : Etudes complètes et suivi des travaux de chauffage, ventilation et conditionnement d’air.

Ajout de 3 nouvelles salles d’opérations dans le bloc opératoire existant

Ajout de 3 nouvelles salles d’opération de type classique en fonction d’une zone de risque 3 avec un objectif ISO 6 / ISO 7 dans un bloc opératoire existant de 4 salles d’opérations que nous avions étudiées antérieurement.  Les nouvelles salles ont été calquées sur les salles existantes.  Elles respectent en tout point la norme T013.

Chaque salle d’opération comprend son groupe spécifique travaillant partiellement en air frais et partiellement en air recyclé.

Chaque groupe de traitement d’air comprend :
-    groupe moto-ventilateur d’extraction ;
-    clapet de mélange à 3 voies ;
-    filtre d’air à poche de la classe F9 ;
-    batterie de chauffe à eau chaude ;
-    batterie de froid à eau glacée permettant également la déshumidification ;
-    groupe moto-ventilateur de pulsion ;
-    rampe d’humidification d’air à partir d’un générateur autonome de vapeur propre à chaque groupe de traitement d’air.

La distribution d’air est réalisée par un plafond pulsant équipé de filtres absolus.

Les reprises d’air se font dans les quatre coins avec reprise en partie basse.
Les reprises sont équipées de pré-filtres de la classe G4 et de filtre fin plissé de la classe F8.

Les groupes de pulsion et de reprise sont équipés de variateur de fréquence permettant la mise en surpression contrôlée des salles d’opération et en cas de contamination, la mise en dépression des salles d’opérations.
Lors de la non-occupation, l’utilisateur les maintient en fonctionnement normal ou les met à l’arrêt.

Les distributions électriques et fluides se font à partir de statifs articulés pour le chirurgien et pour l’anesthésiste.

Chaque salle d’opération dispose de son tableau électrique et de son tableau fluides disposés dans le couloir sale ; chaque salle d’opération disposant de son panneau de commande et de contrôle (HVAC, horloge, chrono, mesure et alarme fluides, contrôleur d’isolement, etc.).

A partir du panneau de commande, outre la possibilité de commande surpression/dépression, le chirurgien peut régler son point de consigne température mais ne peut régler son point de consigne humidité relative qui est fixe à partir de la régulation générale du groupe.

Les salles d’opération sont équipées de tables d’opérations mobiles.

L’éclairage de base des salles d’opérations est assuré par luminaire encastré dans le plafond gyproc entourant le plafond pulsant.  L’éclairage est fixe.

Le budget moyen par salle d’opération pour l’ensemble des techniques spéciales (hors scialytiques, table d’opération, statif, production et distribution d’énergie) est de : ± 115.000 € hors TVA.

site créé par Lignes Graphiques