MR "La Closière"

  • Maître d'ouvrage: CPAS de WAVRE
  • Architecte: Atelier d'Architecture DDV sprl
  • Situation: WAVRE
  • Année: 2015
  • Secteur: MRS
  • Nombre de lits: 154
  • Références: 09.0112
  • Étude(s) Réalisée(s):

    pictos40x40 stabilite

DESCRIPTION

Démolition et reconstruction, en 2 phases, d’une nouvelle MRS à WAVRE – Capacité : 154 lits.
Le projet comprend la construction d’un immeuble MRS de 154 lits (surface nette 13.340m² - surface brute 15.600m²).

Le bâtiment se compose de :

Un niveau -2 entièrement enterré comprenant des parkings ;
Un niveau -1 partiellement enterré comprenant une zone de parkings mais également des espaces techniques pour le personnel (stockage, vestiaires, …) ;
Un rez-de-chaussée alloué aux différents services administratifs, à une brasserie et des chambres réparties dans l’aile 2 ;
Un niveau +1 et +2 comprenant l’ensemble des chambres ;
Un niveau +3 comprenant les divers locaux techniques.

Note technique

Stabilité :
La structure du bâtiment se compose essentiellement d’une structure en béton basée sur :

  • Des voiles porteurs et/ou contre terre réalisés en béton armé (prémurs) ;
  • Des planchers en béton précontraints de type hourdis ou prédalles en fonction du positionnement et de la descente de charges ;
  • De poutres en béton armé ou poutrelles métalliques enrobées de béton suivant la configuration et la charge appliquée.

Lorsque l’aménagement architectural du projet le nécessitait, les voiles en béton armé ont été remplacés par une structure poutres-colonnes afin de permettre le libre aménagement intérieur. Nous retrouvons ce principe notamment au niveau de la brasserie du rez-de-chaussée, des zones techniques du -1 et des parkings.

De façon générale, nous avons privilégié le matériau « béton » car il offre les avantages suivants :

  • Excellente durabilité, pas d’entretien avant plusieurs dizaines d’années ;
  • Peu sensible à l’humidité ;
  • Naturellement résistant au feu ;
  • Masse importante et donc inertie thermique importante => confort thermique ;
  • Après démolition, le béton peut être recyclé (excellent coffre de voiries) et l’acier récupéré ;

Au niveau des fondations, le bâtiment s’assoit sur un radier généralisé de fondation permettant de répartir les contraintes appliquées à un taux acceptables pour le sol en place.

La construction du bâtiment est scindée en deux phases distinctes pour permettre l’emménagement de l’aile 1 avant la démolition des bâtiments existants pour permettre la réalisation de l’aile 2 tout en conservant la pleine activité de la maison de repos et de soins.

site créé par Lignes Graphiques