MRS "Résidence Loriers"

  • Maître d'ouvrage: CPAS de HANNUT
  • Architecte: AM ALTIPLAN Architects scrl / Créative Architecture sprl / Pascal VALETTE
  • Situation: HANNUT
  • Année: 2015
  • Secteur: MRS
  • Nombre de lits: 73
  • Références: 11.0019
  • Étude(s) Réalisée(s):

    pictos40x40 stabilitepictos40x40 techpictos40x40 energie

DESCRIPTION

Construction d'une nouvelle MRS à HANNUT - Capacité : 73 lits.

Le projet comprend :
La construction d’un immeuble comprenant : 21 appartements de type « Résidences Services » ;
La construction d’une MRS de 73 chambres.
La conception technique du projet est basée sur une démarche d'utilisation rationnelle de l'énergie (URE) et un développement durable.


Note technique

Stabilité :
Le schéma structurel se compose de trois murs porteurs, un sur chaque façade et un central, supportant les deux travées de hourdis, ce système permet d'éviter l'encombrement d'un réseau de poutrelles souvent problématique dans la distribution des techniques spéciales.  Chaque plateau ne possède donc qu'un seul mur porteur, au centre pour le couloir, le reste du cloisonnement étant réalisé par des parois légères. Ce système porteur permet donc de conserver une certaine flexibilité  pour l'aménagement ou l'affectation du bâtiment, objectif recherché par les auteurs de projet.
Ces murs porteurs sont réalisés en béton armé vu les fortes charges auxquels sont soumis les trumeaux entre baies. La répétitivité et le grand nombre de fenêtres dans les façades nous a conduit à réaliser des cadres en béton préfabriqués pleins de 14cm qui seront enchâssés dans des barres en attentes situés à chaque niveau et permettant un montage rapide de la structure. Le mur central est quant à lui réalisé en prémur de 22cm, système de parois semi-préfabriquées nécessitant un bétonnage  de la zone centrale mais néanmoins également très rapide au montage.
Les planchers sont réalisés en hourdis précontraint pour les couvrant +1, +2 et +3; et en prédalle de béton armé pour le rez de chaussée afin de reprendre le léger décrochage du mur suite au changement de parement entre le rez et les étages.
Les toitures sont en hourdis supportant un comble aménagé pour la MRS et la RS (R+4). Ces combles sont réalisés en fermettes bois préfabriquées afin d'utiliser la structure la plus légère possible.
La qualité du sol est moyenne, néanmoins un système de fondation directe est envisageable. Une solution de radier, plus économique et surtout limitant les tassements par rapport à des semelles de fondation et donc le risque de fissures, a été choisie.
PEB : Mission PEB réalisée par notre bureau.

Techniques spéciales :


1. Chauffage

L'utilisation du gaz, énergie avec le plus faible rapport Energie/ CO² produit, a été privilégiée.  Les chaudières, de type à condensation, et les circuits hydrauliques sont optimisées pour fonctionner à basse température. Les chaudières sont de type modulant pour s’adapter à la demande et diminuer au maximum les coûts de fonctionnement.  La régulation tiendra compte de la température extérieure pour diminuer la température d'eau et donc les pertes de distribution. L'utilisation de pompes de distribution à vitesse variable permettra également une diminution des consommations énergétiques.

2. Ventilation hygiénique

La ventilation est de type double flux avec récupérateur de chaleur.  Le choix d’échangeurs de chaleur à haut rendement (supérieur à 85%), couplé à une isolation optimale de l’enveloppe du bâtiment permettra de diminuer la puissance de chauffage installée, ainsi que la consommation énergétique.  Un bypass sur la ventilation permettra un rafraîchissement pendant les nuits d‘été. Nous utiliserons des moteurs à courant continu dans les groupes de ventilations, technologie jusqu’à 50% moins consommatrice d’énergie par rapport au moteur traditionnel.

3. Sanitaire

La robinetterie choisie sera de  type « économique » : faibles débits.
Production d’eau chaude sanitaire par panneaux solaire thermiques pour la maison de repos et les résidences services.

4. Réseau de distribution d'eau de pluie

Nous placerons une cuve de récupération des eaux de pluie, l’eau récupérée sera filtrée et stockée, au lieu d’être rejetée directement vers le réseau d’assainissement, elle sera ensuite distribuée avec un groupe hydrophore pour l’alimentation des WC et des robinets d’entretien.  Cette technique permet des économies significatives sur les consommations d’eau, tout en mettant à disposition une eau douce, non calcaire et gratuite.

5. Eclairage

L'étude de l'éclairage sera axée sur les objectifs de convivialité et d'économie, partant sur les points suivants :

  • Favoriser au maximum la lumière naturelle ;
  • Niveau de performance élevé (rendement des luminaires) ;
  • Uniformité d'éclairage étudié systématiquement pour l’intérieur et pour l’extérieur grâce au logiciel de simulation « DIALUX » ;
  • Utilisation de LED, de lampe économique et de ballast électroniques, 15% moins gourmand en énergie et durée de vie des lampes multipliée par 2, pour tous les consommateurs réguliers ;
  • Un système domotique simple sera envisagé, permettant des "automatismes", type extinction automatique pour éviter les consommations inutiles.  Notamment, les sanitaires ne seront éclairés qu'avec des détecteurs de présence ;
  • Favoriser les parois claires, qui réfléchissent mieux la lumière.
site créé par Lignes Graphiques