MR-MRS "Résidence Sainte-Elisabeth"

  • Maître d'ouvrage: CPAS de VERVIERS
  • Architecte: AM ALTIPLAN Architects scrl / Créative Architecture sprl / Pascal VALETTE
  • Situation: STEMBERT
  • Année: 2014
  • Secteur: Maison de repos
  • Nombre de lits: 153
  • Références: 11.0826
  • Étude(s) Réalisée(s):

    pictos40x40 stabilitepictos40x40 techpictos40x40 energie

DESCRIPTION

Construction d'une nouvelle MRS à STEMBERT - Capacité : 153 lits.

Le projet comprend la construction d’un immeuble MRS de 153 lits (surface nette 9.096m² - surface brute 10.634m²). La conception technique du projet est basée sur une démarche d'utilisation rationnelle de l'énergie (URE) et un développement durable.


Note technique

Stabilité :
Le principe structurel des ailes des chambres de la maison de repos consiste en des façades porteuses en voiles en béton armé préfabriqués et une file porteuse le long du couloir central. Les planchers sont réalisés en hourdis en béton précontraint.
L’aile centrale, accueillant les locaux communs (Restaurant, Séjour, etc.), se présente sous forme d’un plan libre. Les éléments porteurs des étages reposent sur un réseau de poutrelles métalliques placées dans l’épaisseur des planchers. De plus, l’utilisation de voiles poutres permet de franchir de grandes portées au droit des entrées du rez-de-chaussée.
Les axes porteurs des niveaux enterrés (sous-sol et vides-ventilés) sont réalisés en pré-murs afin de reprendre efficacement les poussées de terres.
La majeure partie des éléments structurels (voiles, poutres, colonnes, …) sont préfabriqués en usine, permettant une mise en œuvre rapide sur chantier.
Les niveaux de fondations des différentes ailes sont tels qu’ils permettent d’asseoir le bâtiment entièrement sur terrain rocheux tout en limitant les terrassements.
PEB : Mission PEB réalisée par notre bureau.

Techniques spéciales :


1. Chauffage

L'utilisation du gaz, énergie avec le plus faible rapport Energie/ CO² produit, a été privilégiée.  Les chaudières,  à condensation, et les circuits hydrauliques sont optimisés pour fonctionner à basse température. Les chaudières sont de type modulant pour s’adapter à la demande et diminuer au maximum les coûts de fonctionnement.  La régulation tiendra compte de la température extérieure pour diminuer la température d'eau et donc les pertes de distribution.
Une unité de cogénération est installée et consiste à produire en même temps de l’énergie thermique (chaleur) et de l’énergie mécanique. L’énergie thermique est utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude à l’aide d’un échangeur. L’énergie mécanique est transformée en énergie électrique grâce à un alternateur. Elle est ensuite revendue ou consommée par l’installation.

2. Ventilation hygiénique

La ventilation est de type double flux avec récupérateur de chaleur. Le choix d’échangeurs de chaleur à haut rendement (supérieur à 85%), couplé à une isolation optimale de l’enveloppe du bâtiment permettra de diminuer la puissance de chauffage installée, ainsi que la consommation énergétique. Un bypass sur la ventilation permettra un rafraîchissement pendant les nuits d‘été.

3. Sanitaire

Une installation de panneaux solaires thermiques permet de préchauffer/chauffer l’eau chaude sanitaire à partir du rayonnement solaire. Elle permet donc des économies sur la facture de gaz.
L’installation est constituée de 154m² de panneaux + 10.000 litres de ballon tampon.

4. Réseau de distribution d'eau de pluie

Nous placerons une cuve de récupération des eaux de pluie, l’eau récupérée sera filtrée et stockée, au lieu d’être rejetée directement vers le réseau d’assainissement, elle sera ensuite distribuée avec un groupe hydrophore pour l’alimentation des WC et des robinets d’entretien.  Cette technique permet des économies significatives sur les consommations d’eau, tout en mettant à disposition une eau douce, non calcaire et gratuite.

site créé par Lignes Graphiques